Le blog FSU des personnels de la Région Nouvelle-Aquitaine et Agences
Vous êtes ici : Accueil » Actus en Nouvelle-Aquitaine » Baromètre social (siège) : un climat maussade

Baromètre social (siège) : un climat maussade

D 5 juillet 2019     H 11:53     A FSU     C 0 messages


agrandir

La Région a proposé en janvier 2018, lire à ce propos de mettre en place un baromètre permettant de mesurer chaque semestre l’état d’esprit des agents.

Trois groupes de travail devaient être mis en place afin d’élaborer le questionnaire, dont l’un avec des agents tirés au sort.

Puis plus rien, le projet est ressorti du chapeau à la demande du nouveau DGS qui a voulu précipiter les choses.

Un projet de baromètre a été présenté aux syndicats lors du Comité de dialogue social du 10 mai, nous avons pu amender le projet mais seulement à la marge, contrairement aux engagements initiaux de la collectivité d’une co-élaboration du document.

Le baromètre a été administré aux agents des services fin mai/début juin.

La Région a communiqué des premiers chiffres partiels lors du CHSCT central du 28 juin et lors du CT du 2 juillet.

Sur les 2603 agents concernés, 1438 ont répondu (soit 55 %).

Certains chiffres peuvent apparaître comme plutôt positifs : 2/3 des agents déclarent être fiers de travailler à la Région, ils se considèrent comme fortement impliqués, les 2/3 estiment que les conditions d’atteinte de leurs objectifs sont réunies, 83 % le sont également de leurs horaires de travail et 87 % estiment pouvoir compter sur l’aide de leurs collègues notamment en cas de difficulté.

Les 2/3 affirment pouvoir compter sur l’aide de leur hiérarchie qu’ils considèrent comme étant à leur écoute. Ils se sentent reconnus par elle dans leur travail, dans les mêmes proportions.

Mais il est aussi préoccupant de constater qu’environ 1 agent sur 3 n’est pas fier de travailler à la Région et estime ne pas avoir les moyens d’atteindre ses objectifs. 1 sur 3 également considère ne pas pouvoir compter sur une hiérarchie qui n’est pas à leur écoute.

De plus, 42 % seulement des agents sont prêts à recommander la Région à d’autres collègues de la fonction publique, 51 % envisagent ou ont envisagé de quitter la collectivité, 62 % ont un « état d’esprit négatif » au travail, 71 % sont insatisfaits du climat social et 30 % seulement estiment avoir des perspectives d’évolution professionnelle favorable.

La moitié seulement estime que leur travail actuel est source d’épanouissement professionnel. Quant aux agents de catégorie A, ils sont un sur deux à déclarer travailler également sur le temps personnel du fait de la charge de travail, des mails et des déplacements.

Ces résultats corroborent ce que nous pouvons ressentir et ce que nous disent les agents. Ils montrent que la très grosse machine qu’est la Nouvelle Aquitaine a du mal à donner du sens au travail de ses agents.

Et maintenant ?

Ce questionnaire devrait à nouveau être administré en fin d’année aux agents des services.

Un questionnaire du même type délivré aux agents des lycées et des CREPS dans quelques mois.

Nous avons demandé des résultats plus complets du baromètre, permettant de faire de croisement par site, pôle et par catégorie.

Se pose la question de l’articulation entre ce baromètre périodique et le travail entrepris sur la prévention des Risques psycho-sociaux (lire à ce propos).

De plus, la réflexion de la Direction générale, comme celle du questeur ne semble pas aboutie sur les conséquences à tirer des résultats de ce baromètre ...

Pourtant le sentiment exprimé par les agents des services au travers de ce questionnaire, donne plein de pistes de travail pour améliorer la situation :
- mieux écouter les agents
- simplifier l’organisation et améliorer son fonctionnement
- améliorer les déroulements de carrière,
- renforcer les moyens afin de rendre un meilleur service aux usagers et améliorer les conditions de travail,...
- etc, etc ...