Le blog FSU des personnels de la Région Nouvelle-Aquitaine et Agences
Vous êtes ici : Accueil » Actus en Nouvelle-Aquitaine » Face à la crise : il faut des moyens supplémentaires pour les lycées

Face à la crise : il faut des moyens supplémentaires pour les lycées

D 20 novembre 2020     H 16:54     A FSU     C 0 messages


agrandir

Depuis la rentrée scolaire de septembre, et le retour de l’ensemble des élèves, vos représentant.e.s FSU revendiquent le renforcement des effectifs d’agents dans les lycées.

Il s’agit d’assurer dans de bonnes conditions, et en toute sécurité sanitaire pour les personnels comme pour les usagers, les missions qui sont celles de la Région : l’entretien et la maintenance des lycées, l’accueil, la restauration et l’hébergement des élèves.

Depuis le 2 novembre, le besoin de renforcer les effectifs est encore plus évident.

Avec le retour de l’état d’urgence, les protocoles sanitaires ont été renforcés. Les agents doivent faire face à une quantité de taches supplémentaires : désinfection des locaux plusieurs fois par jour, allongement des durées de service en restauration, aération des locaux,…

De plus, la présence de collègues ayant des facteurs de fragilité face à la Covid et de « cas contacts » dans certains lycées nécessite des besoins supplémentaires de remplacement.
La réduction du nombre d’élèves présents en même temps dans les établissements décidée par le Ministre de l’Education Nationale peut alléger les taches en restauration, mais ne change pas fondamentalement le problème, surtout au regard du volume des surfaces à entretenir qui reste le même.

Ces difficultés sont accrues par le passage du plan Vigipirate au niveau « urgence attentat », qui alourdit les tâches de certains agents.

Nous demandons :

* de porter à 100 % l’objectif de remplacement des agents absents et de supprimer le délai de carence de deux semaines avant de recruter un remplaçant, qui est aujourd’hui appliqué pour les postes hors restauration
* de créer dès 2020 des postes supplémentaires de titulaires remplaçants en nombre suffisant et dans l’attente de leur recrutement, de procéder à l’embauche de contractuels, en recourant le cas échéant aux centres de gestion.
* de suspendre les dialogues de dotation en cours et de ne pas en engager d’autres avant la fin de la crise sanitaire. Le résultat de ces dialogues a souvent un effet désastreux sur les équipes dès lors qu’ils prévoient de diminuer les effectifs (ce qui a été le cas jusqu’à présent pour 1 dialogue sur 3)
* de geler les suppressions de postes qui ont été actées consécutivement aux dialogues qui sont terminés.

Suite au CT du 6 novembre, et après le CHSCT du 13 novembre, où les syndicats ont interpellé l’exécutif, celui-ci a annoncé :

- Pour la période novembre/décembre 2020 : 1,5 à 2 M€ (millions d’euros) supplémentaires pour renforcer le remplacement des agents absents, voire abonder de façon temporaire la dotation des établissements. Ces 2 M€ viendraient s’ajouter aux 3 M€ supplémentaires déjà dégagés pour les remplacements depuis la rentrée.
- Pour le 1er trimestre 2021 : des crédits spécifiques Covid pour l’emploi dans les lycées mais leur montant est soumis à l’arbitrage du Président.
Il a confirmé le taux de remplacement à 90 % (au lieu de 60 %) et l’assouplissement au cas par cas du délai de carence pour les remplacements.

Vos représentant.e.s FSU ont pris acte de cette évolution de la position de l’exécutif, qui jusqu’à maintenant considérait qu’il n’était pas nécessaire de renforcer les effectifs.

Nous espérons que ces moyens seront suffisants. N’hésitez pas à nous alerter en cas de difficulté.