Le blog FSU des personnels de la Région Nouvelle-Aquitaine et Agences
Vous êtes ici : Accueil » Actus nationales » Retraites : toutes et tous ensemble le jeudi 20 février (les points de (...)

Retraites : toutes et tous ensemble le jeudi 20 février (les points de rendez-vous dans la région)

D 10 février 2020     H 15:42     A FSU     C 0 messages


agrandir

Les manifestations du Jeudi 20 février en Nouvelle Aquitaine

En Limousin

Limoges 10h30 Carrefour de Tourny
Brive 13h30 place de la Guierle
Tulle 18h retraite aux flambeaux de la Cité administrative à la Préfecture, moment convivial en fin de manifestation

En Aquitaine
Bordeaux 11h30 Place de la Bourse
Périgueux 10h00 devant le Palais de Justice
Bergerac 15h00 devant le Palais de justice
Sarlat 15h00 place de la grande Rigaudie
Mont de Marsan 10h30 à la gare
Agen 14h00 place de la Préfecture
Marmande 14h30 place de la Mairie
Pau 10h30 Place de Verdun
Bayonne 10h30 Place Sainte Ursule

En Poitou-Charentes :
Poitiers 14h00 Porte de Paris
Châtellerault 10h00 Parking de L’Angelarde
Angoulême 10h00 à la Gare
La Rochelle 10h30 place de la motte rouge
Rochefort 10h30 Esplanade
Saintes 9h00 siège social de la Coop régionale
Jonzac 18h00 à la gare
Bressuire 14h30 place St Jacques
Niort 11h00 place de la Brèche
Thouars 11h00 place de Flandre Dunkerque

Parmi les points de rendez-vous en Nouvelle Aquitaine le jeudi 6 février.

En Limousin :
LIMOGES, 10h30, Carrefour Tourny
TULLE, 10h, Gare Sncf
BRIVE, 14h30, place de la guierle
GUERET, à 10, Préfecture

En Poitou-Charentes :
POITIERS, 14h porte de Paris
ANGOULEME,10h, gare Sncf
NIORT, 11h lace de la Brèche
THOUARS, 11h, place Flandres Dunkerque
BRESSUIRES 14h30 place St Jacques
LA ROCHELLE, 14h devant la gare Sncf
SAINTES, 10h30, Palais de justice
ROCHEFORT, 10h30, Esplanade JL. Frot

En Aquitaine
BORDEAUX 11h30 place de la bourse
PERIGUEUX 10h Palais de Justice
SARLAT 15h : Place de la Grande Rigaudie
BERGERAC 15h Palais de Justice.
MONT DE MARSAN, 14h00, départ de la gare, arrivée place st Roch
AGEN 14h00 ; place de la préfecture.
MARMANDE, 15h place la mairie.
BAYONNE, 10h30 place St Ursule
PAU, 10h30, Place de Verdun.

Parmi les points de rendez-vous en Nouvelle Aquitaine le mercredi 29 janvier.

* LIMOGES à 10h30, Carrefour Tourny
* GUERET à définir
* TULLE ou BRIVE à définir
* BORDEAUX à 13h, allées de Tourny
* PERIGUEUX à 10h, palais de Justice
* BERGERAC à 15h, palais de Justice
* SARLAT à 15h, place de la Grande Rigaudie
* DAX à 14h30, aux arênes
* AGEN à 14h, place de la préfecture
* PAU à 10h30, place de Verdun
* BAYONNE à 17h30, gare SNCF
* POITIERS à 14h Porte de Paris
* LA ROCHELLE à 14h, gare sncf
* SAINTES à 10h, rond-point de la route de Rochefort
* ANGOULEME à 10h, gare SNCF
* NIORT à 11h Place de la brèche.

Nous mettrons en ligne les autres points de rendez-vous.

Parmi les points de rendez-vous en Nouvelle Aquitaine le vendredi 24 janvier.

LIMOGES, 10h30 Carrefour Tourny
GUERET, 10h, place de la gare
BRIVE, 10h30, place de la guierle
POITIERS, 14h Porte de Paris
ANGOULEME, 10h, Gare SNCF.
LA ROCHELLE, 14h, Gare SNCF.
SAINTES, 10h30, palais de Justice.
ROCHEFORT 10h30, place JL Frot
NIORT, 11h, place de la brèche.
THOUARS, 11h, Place Flandre Dunkerque.
BRESSUIRE, 14h30 place Saint Jacques.
BORDEAUX, 11h30, Place de la République
PERIGUEUX, 10h, Palais de Justice
BERGERAC, 15h, Palais de Justice
SARLAT, 15h, Place de la Grande Rigaudie
MONT DE MARSAN, 10h30, Caserne Bosquet
AGEN, 14h, place de la gare (pique nique au même endroit à 12h)
MARMANDE, 14h30, place du maré
PAU, 10h30, place de Verdun
BAYONNE, 10h30, place Ste Ursule

Jeudi 23 janvier : retraites aux flambeaux en Nouvelle Aquitaine

Limoges à 18h au départ du carrefour Tourny
Guéret à 18h, place de la gare
Tulle à 18h, au départ de la Tour administrative
Poitiers à 17h départ de la gare SNCF
La Rochelle à 17h30 au départ de la gare
Saintes à 17h30
Jonzac à 17h30, Place de la République
Niort à 18h, place de la brèche.
Thouars à 17h30, place Flandre Dunkerque
Bordeaux à 18h30,au départ de la Place de Stalingrad
Périgueux à 18h au départ de la Bourse du Travail, rue Bodin
Bergerac à 18h au départ de la place du foirail
Sarlat à 17h au départ de la place de la Grande Rigaudie
Dax, à 18h place de la fontaine chaude
Mont de Marsan à 18h devant la Mairie
Biscarrosse à 18h30 place de la Mairie
Capbreton à 18h45 à la hauteur du pont de la halle, côté fronton
Agen, 18h place de la préfecture
Bayonne à 19h Gare Sncf
Oloron Ste Marie, 19h Sous-prefecture

Dans son avis rendu le vendredi 24 janvier, le Conseil d’État étrille le Gouvernement.

Le Conseil d’Etat estime ne pas avoir eu le temps de « garantir au mieux la sécurité juridique » de la réforme des retraites. L’institution déplore aussi les « projections financières lacunaires » du gouvernement et un recours aux ordonnances qui « fait perdre la visibilité d’ensemble ».

Le Conseil d’État pointe au passage l’absence d’urgence à réformer, puisque le système de retraite par répartition actuel ne connaît pas de souci de financement majeur d’ici à 2030.

Une « situation d’autant plus regrettable » qu’il s’agit d’une réforme « inédite depuis 1945 et destinée à transformer pour les décennies à venir (…) l’une des composantes majeures du contrat social », ajoute la plus haute juridiction administrative française.
Un avis sévère, qui n’épargne pas l’étude d’impact accompagnant les deux textes : la première mouture était « insuffisante » et même une fois complétée, « les projections financières restent lacunaires », en particulier sur le taux d’emploi des seniors, les dépenses d’assurance-chômage et celles liées aux minima sociaux, liés à la hausse de l’âge de départ à la retraite, qui est bien l’objectif recherché par l’âge d’équilibre (porté à 65 ans pour la génération 1975, 66 ans et 3 mois pour la génération 1990, 67 ans pour la génération 1999).

Le Conseil d’État pointe également le choix de recourir à 29 ordonnances, y compris « pour la définition d’éléments structurants du nouveau système de retraite », ce qui « fait perdre la visibilité d’ensemble qui est nécessaire à l’appréciation des conséquences de la réforme et, partant, de sa constitutionnalité et de sa conventionnalité ».
La communication gouvernementale visant à nous expliquer à nouveau que ce projet est « juste et simple » se heurte à une opinion publique qui voit bien qu’il s’agit de faire travailler plus longtemps les salariés et de baisser le niveau des pensions.
Majoritaires ensemble, les organisations syndicales CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, et la FAFP exigent le maintien des régimes de retraite existants par répartition solidaire et intergénérationnelle, fondés sur un système par annuités.

Lire l’avis du Conseil d’Etat.

L’intersyndicale porte des propositions pour améliorer les droits de toutes et tous dans le régime de retraite actuel. Elles s’appuient sur les cotisations sociales et les richesses créées par le travail.

Rappel des modalités pour faire grève.

Le préavis national de grève déposé par la FSU permet à tout agent de faire grève également en dehors des grandes journées de mobilisation (comme celles du 6 février) et de participer aux initiatives prises dans chaque département les autres jours.

Aucune déclaration préalable ne peut être demandée à l’agent, qui peut décider de se mettre en grève le matin même. Aucun service minimum (ni présence minimale des agents) ne peut être imposé. C’est à l’employeur de recenser, le jour même, les agents grévistes ainsi que la durée de leur arrêt de travail.

Pour les agents soumis à Incovar, il faut simplement déclarer a posteriori la durée de l’arrêt de travail à la rubrique « Se gérer / absences / grève » (dans le cas où vous cessez le travail en cours de journée à 10h30 ou 11h par exemple pour participer à la manifestation, il est nécessaire en outre, de badger en sortie).

Les agents grévistes subiront un prélèvement sur leur rémunération proportionnel à la durée déclarée de leur arrêt de travail, à savoir :
1/15167e pour 1 heure de grève
1/7583e pour 2 heures de grève
1/60e pour une demi-journée
1/30e pour la journée entière.

Ce calcul est identique quel que soit le jour de la grève, que ce jour soit accolé ou pas à un jour férié ou à un samedi.

Lire en ligne plusieurs analyses sur le projet de loi

Signez également la pétition en ligne pour le retrait de cette réforme des retraites.

Téléchargez le tract national du SNUTER-FSU du 24 janvier ainsi que ceux du 29 janvier et du 6 février, en bas de page.