Le blog FSU des personnels de la Région Nouvelle-Aquitaine et de ses agences
Vous êtes ici : Accueil » Agences » Les salarié-e-s de l’AVEC en Limousin en grève du 20 au 25 juillet (...)

Les salarié-e-s de l’AVEC en Limousin en grève du 20 au 25 juillet 2017

D 17 juillet 2017     H 23:30     A FSU     C 0 messages


agrandir

L’assemblée générale extraordinaire de l’AVEC qui s’est tenue le 6 juillet dernier a entériné la dissolution de l’AVEC en Limousin.

Les délégués du personnel ont déposé le 13 juillet un préavis de grève pour la période du 20 au 25 juillet 2017.

Dans le texte déposé auprès de la direction, ils constatent que « si des pistes de reprise de certaines activités ont bien été évoquées, rien n’est aujourd’hui acté quant aux devenir de l’ensemble des salariés et de bon nombre des missions aujourd’hui menées. La seule certitude de la plupart des salariés reste celle d’un licenciement économique ».

Ils constatent également que l’AG « a acté l’absence voire l’impossibilité de dialoguer entre les acteurs, les usagers et la Région Nouvelle-Aquitaine, tutelle et principal financeur ».

« L’inquiétude des usagers porte essentiellement sur l’activité historique de l’AVEC en Limousin, vieille de 32 ans, le Parc de matériel, qui rend service à 300 structures ou collectivités territoriales utilisatrices ».
Ils demandent un moratoire sur les discussions entre la Région Nouvelle-Aquitaine et l’APMAC (structure commerciale basée à Saintes, susceptible de reprendre l’activité du parc de matériel) et concomitamment un engagement écrit sur la mise en place d’une concertation entre la Région Nouvelle-Aquitaine et les usagers du Parc de matériel : collectivités (départements, communes...), compagnies, salles...

Lire l’intégralité du préavis sur la tribune en ligne des salariés.

En l’absence de réponse satisfaisante d’ici le 20 juillet, les salarié-e-s sont décidés à faire grève.

Le syndicat SNUTER - FSU des personnels de la Région, qui soutient les salariés de l’AVEC, a écrit le 17 juillet au Directeur général des services du Conseil régional afin de demander à la Région les garanties suivantes :
-  que la totalité des 18 salariés, y compris l’agent en CDD, bénéficie de plusieurs propositions de reclassement au sein ou en dehors des services du Conseil Régional, correspondant à leurs compétences,
-  que les propositions formulées assurent la reprise des contrats dans des conditions de durée et de rémunération qui ne doivent pas être inférieures à ce qu’elles sont aujourd’hui.
Nous avons demandé au DGS l’instauration d’un véritable dialogue entre la Région et les équipes salariées de l’AVEC concernant l’avenir des activités portées par cette association au service du développement culturel et de ses acteurs : Parc de matériel, mission numérique et autres activités.

Nous avons enfin dénoncé les propos menaçants tenus par le Président du Conseil de surveillance de l’AVEC, lors de l’assemblée générale du 6 juillet, à l’encontre des salariés qui ne font que défendre légitimement leurs missions et le service public en toute loyauté vis-à-vis de leur employeur.

Voir également la déclaration préalable des élu-e-s FSU au Comité technique de la Région le 20 juin sur l’avenir des agences régionales, ainsi que la réponse du DGS.

La pétition de soutien à l’AVEC en Limousin a réuni près de 3000 signatures, elle est toujours en ligne, nous vous invitons à la signer.