Le blog FSU des personnels de la Région Nouvelle-Aquitaine et Agences
Vous êtes ici : Accueil » Vos droits » Egalité Femmes / Hommes à la Région : le rapport annuel 2018 a été adopté par (...)

Egalité Femmes / Hommes à la Région : le rapport annuel 2018 a été adopté par la plénière du 22 octobre

D 2 novembre 2018     H 18:11     A FSU     C 0 messages


agrandir

La loi sur « l’égalité réelle entre les hommes et les femmes » du 4 août 2014 prévoit que le Pdt de Région présente chaque année en séance plénière, un rapport sur la situation en matière d’égalité entre les femmes et les hommes.

Ce rapport concerne à la fois la politique interne RH de la collectivité et la prise en compte de l’égalité H/F dans la mise en œuvre des politiques publiques régionales. Sur chacun des 2 volets (RH interne et politiques régionales), le rapport rassemble des données et formule des préconisations.

Le rapport a été présenté au préalable au CT du 17 octobre. Lire le compte rendu.
Il s’agit du 2ème présenté, voir (pour le 1er rapport) le compte-rendu du CT du 13 octobre 2017.

Vous pouvez téléchargez le rapport Egalité 2018 (voir en bas de page).

Les principales données RH

Sur les 8700 agents recensés au 31/12/2017 (fonctionnaires et contractuels sur poste permanent) 42 % sont des hommes et 58 % des femmes (64 % en catégorie A).
42 % des emplois fonctionnels (DGS, DGA) étaient occupés par des femmes.
Les femmes sont sur-représentées parmi les agents ayant subi un arrêt maladie (64 %), parmi les bénéficiaires du télétravail (78 %), parmi les agents ayant ouvert un CET (64%), parmi les agents ayant choisi le temps partiel (86 %).
Les femmes ont été sous représentées en 2017 dans les avancements de grade (43 %).

Les actions conduites par la Région

Le rapport adopté à la Plénière du 22 octobre propose une série d’actions en matière de recrutement, de carrières, de formation des agents, de conciliation des temps de vie, de dialogue social et de communication sur ces questions. Parmi ces actions : CV anonyme, insertion des horaires et des conditions de travail dans les fiches de poste, poursuivre les formations sur l’égalité pro, développement du télétravail,…etc.

Nous sommes intervenus au CT du 17 octobre, pour rappeler que malgré les garanties statutaires, malgré les lois de 2012 et de 2014, il demeure des disparités H/F très importantes dans les 3 versants de la Fonction publique : écart de rémunération de 13,3 % au détriment des femmes, sur-représentation des femmes dans les métiers les moins valorisés, difficulté des femmes pour l’accès à certains postes d’encadrement supérieur, pratiques machistes sur certains lieux de travail, ..etc.

Nous avons demandé une analyse des données, par exemple pour quelles raisons le taux d’absentéisme pour maladie (c’est-à-dire hors maternité) est plus élevé chez les femmes, …nous avons rappelé notre volonté d’être associés aux actions conduites en faveur de l’égalité (c’est le point 1.3.5 du plan d’action de la collectivité, mais nous attendons toujours d’être sollicités).

Nous avons appelé notre revendication d’un remplacement systématique des collègues en arrêt maternité, c’est aussi une action qui permet de lutter pour l’égalité, et pour la rédaction d’une « charte des temps », permettant une meilleure articulation entre vie professionnelle et vie personnelle.

Pour approfondir le sujet :

Le rapport annuel et les chiffres clés 2017 sur l’égalité H/F dans la Fonction publique
• sur le site de la FSU, le projet d’accord sur l’égalité professionnelle dans la Fonction publique, qui viendrait compléter celui de 2013, sur le site de la Gazette des communes,
• Voir aussi le comparateur établi par la Gazette des communes sur la situation H/F dans les communes à partir de 4 indicateurs sexués (taux d’activité, part de cadres supérieurs, part de bas niveaux de formation et salaire horaire), rapportés au niveau national.